Comité Technique et CSHCT du   26 /11 /2015

Résumé de quelques rapports présentés au comité technique et du CHSCT du 26/11/2015:

Comité Technique :

- Sans attendre le résultat de l'enquête, les chèques déjeuner seront finalement maintenus en version papier.Le SDIS est engagé avec chèques déjeuner jusqu'à fin 2016.

. - La formation continue passe à une journée, notre organisation a toujours milité pour une formation de qualité, adaptée au métier, il s'avère qu'elle se retrouve fortement réduite.
L’administration annonce que des formations spécifiques seront dispensées dans les centres de secours de 2016 à 2018 sur les interventions les violences urbaines et situation dégradée. Elles complèteront les 8 heures au CFD.

CHSCT :

-Depuis des mois , nous travaillons pour que les centres à forte sollicitation incendie soient dotés d'ARI composite, avant le CHSCT, la DG a donné des consignes (20 novembre) pour que les composites soient mis en service rapidement afin de les tester. Ce jour nous avons exposé les avantages liés au gain de poids quand le SPP interviennent en opérations mais aussi les principes de prévention. La direction est convaincue , il faut maintenant persister pour obtenir ces ARI. Répondez aux tests même si les réponses sont évidentes pour les porteurs.

- L'amélioration des conditions d'intervention au quotidien et en période sensible est un dossier initié après les violences urbaines de 2010 ayant causé la blessure de l'un de nos camarades. 48 des 64 objectifs que s'étaient fixés l’administration ont été réalisés avec multiples groupes de travail dans lesquels certains d'entre vous ont participé (matériels, engins, manœuvres écheveaux , carto, forcement ,EPI ...) . la formation aux violences urbaines en centre de secours sera donc la suite de ce travail.

- Un dossier sur le retour au travail avec aménagement de poste a été validé,nous avons participé à définir la liste des postes sur lesquels pourraient être affectés selon la durée , les agents rencontrant des difficultés opérationnelles .

Nous mettrons à disposition au foyer les rapports du CT et CHSCT.

pour la CGT, vos représentants CT et CHSCT

Le mot de Quentin

UN AN DEJA !!

Un an déjà depuis ce rassemblement devant la préfecture.

Un an déjà depuis ce tir de flashball hasardeux.

Un an déjà que j'ai perdu toute acuité visuelle à l’œil droit.

Un an déjà que je ne décale plus avec mes frères d'arme.

 

Vous l'aurez certainement compris, il s'est passé déjà un an depuis ce fichu 27 décembre 2013.

 

Quelle était l'objet de ma présence place de Verdun à Grenoble ce vendredi matin ?

 

Je faisais simplement valoir mes droits fondamentaux de citoyen tels que reconnus par notre constitution. Je fais allusion au principe de liberté qui induit l’existence de la liberté individuelle, d’opinion, d’expression, de réunion, de culte, de la liberté syndicale et du droit de grève.

 

Un jour qui restera gravé dans ma mémoire, sur mon visage et sûrement dans l'esprit de beaucoup d'entre-vous.

 

Durant ces durs moments votre soutien, tant celui de mes proches que celui des pompiers et même celui de certains anonymes aura été sans faille.

Un grand merci pour toutes ces heures de présence à l’hôpital, toutes ces lettres, tous ces mails, textos, coups de téléphone...

 

Il faut également souligné cette magnifique marche du 4 janvier à l'initiative de mes frères seyssinettois. Dans un déluge invraisemblable vous avez battu le bitume grenoblois en mon honneur. UN GRAND MERCI !!!

Cette année 2014 aura été particulière pour moi.

 

Tout d'abord sur le plan médical. En effet j'ai subi 3 grosses opérations sous anesthésie générale (27/12, 09/01 et 13/10). En découle de nombreux rendez-vous en ophtalmologie, en maxillo-faciale, chez l'oculariste et chez l'orthoptiste. Aujourd'hui j'ai une prothèse oculaire qui me permet d'avoir un faciès ordinaire. L'oeil saint ayant bien compensé j'ai retrouvé une vie à peu près normale.

 

Coté professionnel, j'ai repris le travail le 19 mai dans ma caserne à Seyssinet en service hors rang. Pour les non initiés cela se traduit par le fait que je ne pars plus en intervention. J'occupe un emploi administratif du lundi matin au vendredi après-midi.

 

Ayant eu la possibilité de m'orienter vers un domaine qui me motivait, j'ai émis le souhait d'intégrer le service prévention. Ainsi en juin je suis allé 15 jours à Paris effectuer le stage PRV1 (préventionniste 1er niveau) et continuerais le cursus en 2015. Toujours motivé par ce domaine et en parallèle toujours attaché à l'opérationnelle au sein de ma caserne, on m'a proposé une affectation à 50% au service général de la caserne de Seyssinet et 50% au service prévention.

 

Ces nouvelles activités me conviennent même si je reste impatient de prendre à nouveau la perche de feu afin de partir en intervention.

Coté judiciaire il reste une longue bataille à mener. Mon avocat et moi avons déposé une plainte au pénal avec constitution de partie civile et une plainte au tribunal administratif. Le combat sera dur et éprouvant mais je ne lacherais rien !!

 

Occultons un peu les cotés noirs de ce 27/12/13 et regardons les bons moments passés ensemble cette année. Je peux citer ce réveillon insolite de la Saint-Sylvestre passé au CHU avec ma famille et mes collègues qui sont plus que ça aujourd'hui. Il y a eu ces 2 jours de rando VTT dans le Pila avec l'équipe 1. Je peux évoquer également ce super bal du 28 juin réalisé par les copains d'Echirolles ou plus récemment la très festive Sainte-Barbe de Seyssinet.

 

Merci pour ces instants de joie et de partage et gardons en tête l'esprit de corps qui doit perdurer.

Je terminerais par vous parler d'un grand moment de joie. Et oui je vais être papa en 2015...

 

La vie est belle, croquons là à pleine dent.

Bonnes fêtes à toutes et à tous

 

Ni oubli, ni pardon

Quentin

CGT Tract 18 novembre 2014 : ensemble, dire NON à l’austérité

 

Valeur du point d’indice gelée depuis 2010, pouvoir d’achat en chute libre, poursuite des réductions de l’emploi public avec leur cortège de détériorations des conditions de travail et des menaces pour les missions, nouveaux projets de réformes qui ne sont rien d’autre que des dispositifs pour adapter les Services Publics à la loi du marché…

Le Président de la République et le Premier ministre poursuivent et aggravent leur politique d’austérité, tristement symbolisée par le pacte dit de responsabilité.

A l’heure où les projets de budget pour 2015, 2016 et 2017 prévoient plus de 50 milliards de coupes supplémentaires dans les dépenses publiques socialement utiles, la CGT Fonction Publique ne pouvait laisser les PLF (Projet Loi de Finance) et PLFSS (Projet Loi de Finance de la Sécurité Sociale) 2015 débattus au Parlement sans appeler à la mobilisation des personnels.

C’est pourquoi, après l’action interprofessionnelle du 16 octobre dernier, nous nous félicitons de la nouvelle séquence de mobilisation convergente et unitaire du mardi 18 novembre 2014, pour laquelle nous avons résolument milité.

Ce jour là, avec la FSU, Solidaires et la FA-FP nous dirons notre refus des nouveaux et graves reculs prévus pour 2015 et nous porterons haut et fort nos revendications et nos propositions alternatives.
Le 18 novembre, nous exigerons notamment :
• L’augmentation immédiate de la valeur du point d’indice,
• La fin des suppressions d’emploi et des créations partout où c’est nécessaire,
• Un nouveau et vaste plan de titularisation,
• Le retrait des contre réformes synonymes de démantèlement des services publics,
• La rénovation et le renforcement du statut général

Pour la CGT Fonction Publique, la journée du 18 novembre constitue une étape incontournable dans le processus de construction du rapport de force nécessaire pour arrêter les mauvais coups gouvernementaux et promouvoir une tout autre politique porteuse de progrès social pour la population et les agents.

La CGT Fonction Publique appelle les personnels à s’inscrire dans la journée d’action du 18 Novembre par tous les moyens y compris la grève et à participer nombreux aux rassemblements organisés ce jour là.

RECOURS EN ANNULATION DU TEMPS DE TRAVAIL

 

Nous avions annoncé que la CGT contesterait devant la justice l'augmentation du temps de travail au SDIS 38 car elle comporte nombreuses dispositions prises en méconnaissance des lois et règlements applicables en matière de durée, d’organisation du temps de travail, d’hygiène,sécurité et conditions de travail.

 

Action engagée grâce aux cotisations de nos syndiqué(e)s :

 

Le 9 septembre 2014, notre syndicat a donc déposé un recours auprès du tribunal administratif pour excès de pouvoir visant à obtenir l'annulation de la délibération du SDIS38 du 15 juillet 2014 adoptant l'augmentation du temps de travail à 1607 heures.

 

La requête « en annulation » devant le tribunal administratif de notre syndicat porte sur tous les éléments suivants :

 

  1. Non respect de l'entretien des EPI.

  2. Non-respect des dispositions réglementaires en matière de dépassement horaire.

  3. Irrégularité de la consultation du Comité Technique Paritaire en raison d'un défaut de quorum.

  4. Défaut de consultation du CHSCT modifiant de manière importante la pénibilité du travail ainsi que la rémunération et le déclenchement du décompte des heures supplémentaires.

  5. Non-respect des garanties minimales en matière de pause quotidienne.

  6. Modification des autorisations exceptionnelles d'absence à la baisse (décès, mariage)

  7. Non-respect des garanties minimales réglementaires en cas de circonstances exceptionnelles.

  8. Non-respect des dispositions réglementaires en matière de gardes de 24 heures.

  9. Décompte et contrôle irréguliers du temps de travail effectif en demi-journées concernant les personnels administratifs, techniques et spécialisés ou des sapeurs-pompiers professionnels en service hors rang.

 

 

Notre syndicat respecte ses engagements auprès des agents et poursuit ses actions,afin d’obtenir l'annulation du passage aux 1607H pour tous les PATS et SPP de notre collectivité. Indépendamment à ce recours,la CGT, poursuit les négociations visant faire avancer les carrières et conditions de travail des agents.

Le règlement du temps de travail n’est ni conforté , ni confortable.

www.cgtsdis38.fr

facebook.com/cgtsdis38

LE SYNDICAT CGT DES PERSONNELS DU SDIS DE L'ISERE APPELLE TOUS LES PERSONNELS A CESSER LE TRAVAIL le  16 octobre 2014 de 10 à 12H.
                  

 

                                           La Sécu c’est vital !

 

C’est grâce à ses acquis et à des droits garantis que même en pleine crise économique et sociale, elle évite à des milliers de salariés et de familles de plonger dans la misère et la pauvreté !

D’ores et déjà, des plans d’économie de plusieurs milliards d’euros sont annoncés dans la santé, à l’hôpital, pour la politique du médicament, la famille, la retraite, la gestion de la Sécurité sociale. Des milliers d’emplois sont menacés dans ces secteurs professionnels.

La CGT appelle tous les salariés à se mobiliser pour reconquérir une Sécurité sociale de haut niveau répondant aux besoins d’aujourd’hui !

Les valeurs de la Sécurité sociale sont justes : protéger dans la solidarité, partager les richesses produites par le travail pour financer la réponse aux besoins de tous, c’est la solution.

Notre système a participé à la croissance, en maintenant du pouvoir d’achat, au développement de notre système de santé et de retraite, à l’accompagnement des familles. Il a permis l’allongement de la durée de vie…

Mais aujourd’hui, les inégalités progressent, l’accès aux soins devient difficile, voire inaccessible pour certains, les prestations familiales stagnent, l’accompagnement des personnes âgées est peu pris en charge…

Le travail dans la santé, le social, la Sécurité sociale se dégrade. La société change, les besoins sont grandissants. Il faut améliorer et garantir notre système solidaire de Sécurité sociale.

La Sécurité sociale n’est pas malade de trop de dépenses mais d’un manque de recettes

La bataille idéologique bat son plein. Le patronat, depuis toujours a agi pour affaiblir les droits et diminuer leur contribution au financement de la Sécurité sociale. De réforme en réforme, il a obtenu, des exonérations de cotisations sociales (30 milliards d’euros par an) notamment sur les bas salaires, des baisses de cotisations, des aides publiques de l’État (220 milliards d’euros aujourd’hui)… au nom d’un prétendu « coût du travail » trop élevé qui nuirait à l’emploi.

Le constat est là : les conditions de travail se détériorent, le chômage, la précarité, les bas salaires, les suppressions d’emplois minent le développement et la croissance du pays !

Le patronat veut masquer la part des richesses prélevées sur le travail reversée sous formes de dividendes aux actionnaires, qui continue de progresser et qui échappe à la solidarité nationale. Ces dividendes sont versés au détriment des salaires et de l’emploi, de l’investissement et donc pénalisent notre capacité à financer la Sécurité sociale. Le pacte de responsabilité, signé entre le président de la République et M. Gattaz du Medef, va amputer la Sécurité sociale de prés de 20 milliards d’euros supplémentaires. Le débat qui va s’ouvrir sur le financement de la Sécurité sociale au Parlement sera l’occasion d’exprimer d’autres solutions plus justes, plus solidaires pour répondre aux besoins.

La CGT propose une nouvelle dynamique de financement

- • Valoriser le travail : le transformer et améliorer les conditions de travail, à la fois pour la santé des salariés et celle de l’entreprise. Les problèmes de santé liés au mal travail coûtent 80 milliards d’euros par an à notre économie.
- • Favoriser l’emploi stable, combattre la précarité et le chômage, augmenter le Smic et les salaires, gagner l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, supprimer le travail illégal… C’est des recettes en plus pour la Sécu.
- • Gagner une Sécurité sociale de haut niveau et une sécurité sociale professionnelle permettant de garantir des droits tout au long du  salarié. La première « sécurité sociale », c’est d’avoir du travail !
- • Reconquérir la démocratie dans la Sécurité sociale et dans le système de santé.
- • Garantir et maintenir un financement assis sur le travail par les cotisations sociales.
- • Stopper les exonérations de cotisations sociales accordées aux employeurs.
- • Soumettre à cotisations sociales les revenus issus de l’intéressement, de la participation et des Plans d’épargne d’entreprise.
- • Moduler la cotisation employeur pour favoriser l’emploi et l’investissement.
- • Faire contribuer les revenus financiers des entreprises à hauteur des cotisations salariales.

éunion du 19 septembre

Compte rendu dernière réunion 

Présents: DEQUEIROS, VEYSSET, PASQUIOU, GRANGER,  LENFANT

 

La CGT demande le recensement chaque année des agents (S/C CA 2 équipes) de plus de 53 ans par la RH. Pour l’instant seuls ceux de 2015 seront concernés par la nomination adjudant sur place (100% en centre).

Il y aura 2 sortes de postes CTA. Certains seront protocolés avec retour en grand centre. Quelques autres non (sachant que les retours en centre moyen ou petits seront moins difficiles et les gens auront possibilité de prolonger pour prendre un grand centre).

Sur la sollicitation des années futures (n+1 n+2) pour remplir des postes d’adjudant non pourvus  : Un point d’étape sera fait uniquement après le bilan des prises de postes par les agents de l’année concernée. L’attractivité des postes doit être encore travaillée d’après la CGT.

Il y a toujours un désaccord sur le CTA. Les trajets doivent être pris en compte d’après la CGT.

Fin de carrière :

Il est difficile pour des anciens SPP, parfois, de changer de poste et le SHR dans le centre d’origine n’est pas forcément retenu par l’administration. Des postes en CTA petits centres (jour) ou en formation et groupement fonctionnels demanderont un travail d’accompagnement. Le groupe de travail n’est pas achevé et se poursuivra.

Activité sur temps de repos : Le régime de garde 12/24 12/96 est pratique pour ne pas impacter les 48h maxi de travail hebdomadaire.

Recrutement :

il y a 14 postes de lieutenant budgétés en 2014/ 2015 qui ne sont pas pourvus ( départs à la retraite mutation) . Nous demandons que la totalité de ces postes soient pourvus par des lauréats de l'examen pro ou concours interne pour qu'en cascade les S/C soient nommés adjudants et caporaux sergent les sap caporaux et qu'une FIA soit organisée pour combler ces 14 postes .Il y a 4 postes de cat C à combler également. La commande politique étant : Maintien du nombre d’agents et du niveau de rémunération.

Une FIA SPP(remplacement) aura lieu de premier semestre 2015.

uvelle zone de texte >>

NEGOCIATIONS 16 SEPTEMBRE
                          SYNTHESE GROUPE DE TRAVAIL

                            COMPTE RENDU SUCCINCT



présents : Carole Gauthier, Dequeiros, Veysset, Flayol, Granger, Lenfant, Chirol

Seule la CGT  a suivi tout l'été,  le mandat que les  personnels lui avait confié afin de  négocier et donc de participer aux différents groupes de travail. Ces étapes de juillet et aout ont été  nécessaires.
Après plus de 8h de réunion aujourd’hui on peut déjà résumer :

Les points arbitrés:
Arrow - PATS: La régularisation du régime indemnitaire interviendra sur la paie d'octobre avec rétro activité au 1er juin.
Arrow - revendiquée par la CGT, une note de service liste les centres en 12h et en 24h (seuls 3 agents restent en 8h)  définissant clairement les centres en 60%/40%.SMH, Grenoble, Seyssinet, BJ, Vienne, CTA, Echirolles, SQFA.
Arrow - En concertation avec les agents et  en respectant les volumes obligatoires(formation, APS, ...)  Chaque centre organisera la journée de travail  en fonction de ses particularités locales.  
Arrow - La CGT avait demandé que le  samedi après midi et nuit, dimanche  soient en  veille opérationnelle.
Arrow - CTA : Discussions en cours, avec  un créneau sport en perspective.
Arrow - Les  sergents chef de plus de 53 ans avec fonctions   seront nommés adjudant sur place.
Arrow - Accélération de la filière SPP:
 149 chefs d'agrès tout engins devront être nommés d'ici 2019, 50 postes ouverts  en 2015.
 Les caporaux SAP 2 DIV2  seront tous nommés au grade de sergent. Entre 40  et 50 postes  en 2015
Les critères pour l'élaboration des tableaux d'avancement (règlementaires) seront connus de TOUS les agents. La CGT a  demandé et obtenu que l'ancienneté dans le grade et la fonction, le travail de nuit et horaires décalés soient pris en compte  dans le calcul des points pour le classement.  

Les points de blocage:
Arrow - nominations des agents au 1er janvier 2014 et non au 1/02/2014  
Arrow - Plusieurs vacances de postes seront ouvertes avec des proportions de temps de travail à 80/20 (CFD, renfort au poste, saisonniers) .
Arrow - Congés exeptionnels : La CGT revendique le rétablissement des congés initiaux.
Arrow - La CGT demande qu’en cas de réforme des territoires avec transferts  des personnels en métropole, que les agents soient nommés au grade correspondant à leur emploi. réponse :incertitude totale sur l'avenir des SDIS.
Arrow - CTA : pas de VL et pas de primes de mobilité  malgré la demande de la CGT.
Nouvelle zone de texte >>

 

 

 

Objet : Commission administrative paritaire SPPNO extraordinaire.

 

 

Monsieur le Président,

 

 

En application de l'article 27 du décret 89-229 du 17 avril 1989 stipulant que les commissions administratives paritaires se réunissent à la demande écrite de la moitié des représentants titulaires,les représentants du personnel CGT à la C.A.P SPPNO demandent la convocation de celle-ci en session extraordinaire dans les plus brefs délais.

 

Nous souhaitons que les avancements d'échelons et de grades 2014 soient régularisés au plus vite la situation des agents :

 

- faisant valoir leur droit à la retraite avant la fin de l'année, ne soient pas pénalisés sur le montant de leur pension individuelle;

 

- ayant mutés au 1er février 2014, suite aux dernières commissions de hiérarchisation, ne subissent plus de préjudice financier compte tenu de leur mobilité.

 

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de nos salutations distinguées.

 

 

 

Pour les représentants de la CGT,

 

 

 

Bertrand PETIT

 

 

Le 20 juin 2014

Le nouveau bureau du CA  sera désigné le 23 juin prochain, nous sollicitons dès maintenant les élus pour les rencontrer le jour même et trouver une porte de sortie à notre conflit.https://www.dropbox.com/s/tvjqrsc98ireeo3/tract%20rencontre%20du%2017%20juin%202014%281%29.pdf

Les données sont chargées...

Nous contacter:

Syndicat CGT du SDIS 38
19 rue Pierre Semard

38600 Fontaine


Mail: syndicat@cgtsdis38.fr

 

Portable: 07 69 23 00 50


Téléphone du local syndical à Fontaine: 09 64 47 42 68

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre syndicat.